Glossaire

La cyberculture

La notion de cyberculture ne fait pas partie du dictionnaire de l’académie française. Le concept, cependant, est souvent utilisé pour désigner la culture qui se développe dans le cyberespace : un environnement artificiel développé par des outils informatiques.

Il est important de savoir que le terme cyberculture trouve son origine dans la décennie des années 40, en particulier en 1942 lorsque le mathématicien américain Norbert Wiener souleva le mot cybernétique, dont dérive celui qui nous occupe maintenant.

La cyberculture est donc liée à l’informatique et à Internet. Il s’agit des connaissances, des coutumes, des modes de vie et des expressions découlant de l’utilisation d’ordinateurs, de téléphones mobiles et d’autres dispositifs technologiques.

Sur la base de ce qui précède, nous devons établir que la cyberculture peut donc être analysée et appréciée à partir de trois prismes différents :

-L’hypertextualité, puisqu’elle suppose l’accès de manière interactive à partir de n’importe quel endroit et à n’importe quel sujet.

-L’interactivité, parce que c’est une relation entre l’environnement numérique et une personne qui, en outre, permettra la relation de ceci avec plus de personnes.

-La connectivité, c’est ce qu’offre le Net.

Les manifestations sont partagées dans le cyberespace, étant accessibles de n’importe où dans le monde physique. Il est également courant que les gens collaborent entre eux pour modifier ou mettre à jour le contenu de la cyberculture.

Grâce à ses caractéristiques, la cyberculture est construite par des individus du monde entier. Cependant, malgré cette inclusion apparente, elle établit plusieurs obstacles que tous les sujets ne sont pas en mesure de surmonter : elle requiert, par exemple, des connaissances et des moyens techniques. Un homme qui n’a pas accès à des ordinateurs ou à des téléphones, ou qui ne sait pas comment s’en servir, ne peut être un acteur actif de la cyberculture.

A lire :   Réseau local

Les sites Web, les réseaux sociaux, les jeux en réseau et la télévision interactive sont quelques-unes des manifestations de la cyberculture. Il est à noter que la cyberculture et la culture « conventionnelle » sont souvent mélangées et combinées de manière différente : les jeunes peuvent apprendre à se connaître personnellement après avoir interagi sur les réseaux sociaux, puis alterner entre rencontres en face à face et rencontres virtuelles.

Nombreux sont les spécialistes de la cyberculture et, surtout, de la façon dont elle est en train de changer nos vies. En ce sens, nous pouvons souligner qu’il l’a modifié de plusieurs façons, notamment les suivantes :

-En utilisant les réseaux sociaux ou diverses plateformes audiovisuelles, tout citoyen ordinaire peut devenir célèbre et même une célébrité capable de générer des tendances et de devenir une référence pour une partie de la population.

-Elle a conduit à l’existence de ce que l’on appelle le cyberactivisme, qui implique de plus en plus de citoyens à exprimer leur opinion sur toutes sortes de questions importantes pour le pays ou le monde et à prendre des mesures pour au moins remettre en question les questions instituées.

-De nouveaux mots sont apparus.

-Il y a des gens qui créent une « nouvelle vie » sur le Net, qui n’a rien à voir avec la vraie vie.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire