Glossaire

Harcèlement criminel

Le concept de harcèlement criminel dérive de la notion de traque, une notion de la langue anglaise qui fait référence au « harcèlement criminel ». Stalkear est un néologisme qui est apparu dans le domaine des réseaux sociaux pour nommer l’action qu’une personne effectue lorsqu’elle examine le contenu publié par un autre utilisateur.

Celui qui traque, par conséquent, entre les profils ou les pages qu’un individu a dans les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Instagram, afin de savoir ce qu’il publie. En général, la personne qui se livre au harcèlement criminel ne fait pas savoir ce qu’elle fait, même si, dans certains cas, elle rend son harcèlement notoire afin d’intimider l’autre.

Plusieurs raisons peuvent motiver un harceleur. Parfois, la raison n’est rien de plus qu’une simple curiosité : quelqu’un aime savoir, en fouinant ou comme passe-temps, ce qu’un autre sujet télécharge sur les réseaux sociaux. Il peut ainsi passer plusieurs heures à observer ses photographies, vidéos et messages.

Le harcèlement criminel se produit également lorsque, après une rupture, l’une des personnes du couple prétend être au courant de ce que fait son ex-petit ami ou conjoint. Dans ce contexte, le harcèlement criminel peut être considéré comme intimidant ou agressif.

Il est à noter que le harceleur peut espionner d’autres personnes pour obtenir des données qui lui permettront ensuite de commettre un crime. Traquer quelqu’un peut mener à découvrir s’il voyage et s’il a quitté sa maison seul ou s’il a obtenu de l’argent en vendant une voiture d’occasion, par exemple. Ces informations sont sensibles et peuvent être exploitées par un criminel.

A lire :   La cyberculture

Comme dans bien d’autres cas, tant dans le domaine des réseaux que dans la  » vraie vie « , pour qu’un harceleur existe, il doit aussi y avoir l’autre partie, non seulement en tant que victime, mais aussi en tant que personne qui n’a pas pris les précautions nécessaires pour protéger sa propre vie privée de ceux avec qui il ou elle n’a pas de relation. Pour cette raison, il est important d’agir avant que cette menace n’apparaisse, afin de la prévenir autant que possible.

Pour revenir à l’un des exemples mentionnés dans un paragraphe précédent, un harceleur peut être « simplement » quelqu’un avec qui la victime entretenait une relation sentimentale, c’est-à-dire un ex-petit ami ou une ex-petite amie, entre autres possibilités. Cela nous indique que, dans un tel cas, le délinquant possède beaucoup de renseignements personnels sur l’autre avant même de commencer à le harceler, et cela devrait être un point à prendre en compte pour la prévention.

Lorsque nous mettons fin à une relation très étroite avec quelqu’un et que la rupture n’est pas facile pour l’autre personne, il est recommandé de marquer une série de limites pour que les deux parties puissent guérir et reconstruire leur vie. Selon les cas, il n’est pas mal de couper le contact par les réseaux sociaux pour éviter que la curiosité n’éveille chez l’autre une obsession qui l’amène à nous poursuivre chaque jour et à parler secrètement avec nos amis et notre famille.

Stalkear n’est pas très différent des autres types de comportements obsessionnels dans la mesure où il démontre également que le sujet ressent une grande insatisfaction par rapport à sa propre vie et est incapable de la résoudre. Pour cette raison, si nous savons que l’une de nos connaissances a une certaine tendance à fréquenter les récits d’autres personnes, nous devrions lui parler et essayer de l’aider, mais aussi protéger notre intimité pour qu’aucun de nous ne soit blessé.

A lire :   Définition d'un système ouvert

A propos de l'auteur

Julien

Ingénieur réseau de profession, je suis un papa touche à tout de l'informatique.

Laisser un commentaire