Matériel

Le nombre d’or

Ecrit par Louise

Il existe de nombreuses théories sur la raison pour laquelle le nombre d’or et son rapport de division sont considérés comme « dorés ». Le nombre d’or. L’une des réponses les plus plausibles est que le nombre d’or se situe complètement en dehors des valeurs entières et des rapports de division.

La règle du nombre d’or est issue de la théorie de l’harmonie de l’Antiquité : un point doit diviser une distance de telle sorte que le morceau le plus long se comporte par rapport à l’ensemble comme le morceau le plus court par rapport au morceau le plus long. Cela semble simple – la formule de calcul est en revanche plutôt compliquée et ne doit pas vous embrouiller ici. Elle se base sur le nombre Phi : 1.618033988749895… Il suffit de se souvenir de la règle générale : La partie la plus longue correspond à un peu plus de 60 pour cent de l’ensemble, la partie la plus courte à presque 40 pour cent. Le point de vue d’une photo doit se situer exactement dans le nombre d’or.

En photographie, les formats les plus divers sont utilisés, à commencer par le format 4:3, comme celui utilisé par Olympus par exemple (avec un rapport de division d’environ 1,3), en passant par le format 2:3 très répandu des marques d’appareils photo courantes Canon, Nikon, etc. (avec un rapport de division de 1,5) jusqu’au format grand écran 16:9 (rapport de division d’environ 1,7) utilisé en photographie panoramique. Tous ces formats ne permettent pas un véritable nombre d’or, à moins de recadrer l’image après coup lors du traitement de l’image.

A lire :   À quoi sert la correction d'exposition

Le nombre d’or ne doit donc pas être considéré comme un format obligatoire pour une photo réussie, mais comme un outil permettant de créer une image harmonieuse. En revanche, dans la photographie de symboles ou d’architecture, s’écarter du nombre d’or pour montrer par exemple une symétrie parfaite est souvent un moyen stylistique délibérément utilisé.

L’effet de cet écart par rapport au nombre d’or est que l’œil reste accroché à une telle photo en raison de ses lignes inhabituelles, afin de découvrir ce qui dérange l’observateur. Dans la photographie people, à l’exception de quelques photos, la symétrie stricte est perçue comme dérangeante. Dans le domaine de la photographie de portrait notamment, les photos symétriques ont rapidement un caractère de photo d’identité et paraissent ennuyeuses.

Effet harmonieux

Pour pouvoir faire de meilleures photos, il faut s’intéresser de près à la composition de l’image. Nous l’avons déjà fait dans le chapitre précédent « La composition ». Outre la qualité technique, le cadrage ainsi que la composition de l’image jouent un rôle important. Les images conçues selon le nombre d’or ont toujours un effet plus harmonieux sur l’observateur que celles qui ne respectent pas la règle de base. La disposition des différents éléments de l’image est importante.

Mais pourquoi cette répartition est-elle perçue comme harmonieuse ? On prétend que la raison en est que cette répartition est également constatée dans la nature, par exemple dans la structure du corps humain. Des études scientifiques ont toutefois prouvé que cette perception de l’harmonie n’implique pas nécessairement un rapport en nombre d’or, mais que d’autres possibilités de division, comme une division en trois, peuvent également être perçues comme harmonieuses.

A lire :   Comment ouvrir un lecteur de DVD défectueux ?

Outre le nombre d’or, il existe d’autres « rapports d’or » qui ont cependant tous en commun la formule mathématique de base : le triangle d’or et la spirale d’or ainsi que d’autres « divisions d’or » qui peuvent en être déduites.

Le nombre d’or dans la pratique

Un classique de la photographie de vacances est le coucher de soleil. Dans ce genre de photos, l’horizon est généralement placé au milieu de l’image et le soleil au centre. De telles photos sont certainement un bon souvenir, mais elles ennuient le spectateur, ne serait-ce qu’en raison de leur composition.

La photo devient plus captivante si vous déplacez la ligne d’horizon vers le tiers inférieur de l’image et si vous placez également le soleil sur une ligne de tiers à droite ou à gauche.

La photo paraît plus harmonieuse à l’observateur parce qu’elle se rapproche des règles du nombre d’or. De nombreux appareils photo permettent d’activer des lignes de quadrillage auxquelles vous pouvez vous référer lors de la prise de vue. Vous apprendrez rapidement à mettre en œuvre cette idée de base. En peu de temps, vous placez automatiquement les motifs centraux de la photo devant le reste de l’arrière-plan en choisissant le cadrage de manière à obtenir une répartition d’environ 68:32.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire