Glossaire

XML

Ecrit par Julien

XML est une adaptation du SGML (Standard Generalized Markup Language), un langage qui permet l’organisation et l’étiquetage des documents. Cela signifie que XML n’est pas un langage en soi, mais un système qui permet de définir les langues en fonction des besoins. XHTML, MathML et SVG sont quelques-uns des langages que XML a la capacité de définir.

Les bases de données, les documents texte, les tableurs et les pages Web sont quelques-uns des domaines d’application du XML. Le métalangage apparaît comme un standard qui structure l’échange d’informations entre différentes plateformes.

Les experts soulignent plusieurs avantages qui découlent de l’utilisation du XML, tels que : il est extensible (de nouvelles balises peuvent être ajoutées après la conception du document) ; son analyseur est standard (aucune modification n’est requise pour chaque version du métalangage) ; il facilite l’analyse et le traitement des documents XML créés par des tiers.

Parmi les langages créés avec XML, XSL (Extensible Stylesheet Language) et XLINK (qui tente de transcender les limites des liens hypertextes en HTML) se distinguent.

La validité des documents (c’est-à-dire si leur structure syntaxique est correctement développée) dépend de la relation spécifiée entre les différents éléments sur la base d’une définition ou d’un document externe.

Tel qu’analysé, XML présente une série d’avantages très attractifs pour les développeurs, notamment parce qu’il permet de mettre en relation des applications de différents langages et plates-formes ; cependant, cela peut être considéré comme une épée à double tranchant, car il ne favorise pas la recherche de compatibilité. L’universalité que poursuit XML peut ne jamais arriver si, au lieu d’en profiter pour résoudre des problèmes, on en génère de nouveaux en sachant qu’ils auront une solution.

A lire :   Utiliser deux lignes de diagramme dans un graphique Excel

Utilitaire XML

Comme l’utilité d’un outil dépend largement de la créativité de l’utilisateur, il est impossible de résumer toutes les applications XML. En résumé, on peut dire qu’il offre la possibilité de structurer et de représenter les données. De nos jours, il est courant pour les programmes d’inclure des fichiers de configuration dans ce format ; c’est le cas d’Apache et des applications créées avec la technologie.NET (de Microsoft).

Lors du développement d’un programme avec une interface graphique, il est nécessaire d’organiser toutes les images pour qu’elles soient chargées au fur et à mesure de leurs besoins, et XML est d’une grande aide dans ces cas : il permet de les regrouper, de les étiqueter, de préciser leur emplacement et de les relier à d’autres données, selon les besoins des concepteurs.

Mais en plus de faciliter l’organisation des ressources et la configuration d’un programme, XML joue un rôle très important qui est, sans aucun doute, son point fort : il permet de communiquer avec d’autres applications, depuis différentes plateformes et quelle que soit l’origine des informations communes. Vous pouvez avoir, par exemple, un programme fonctionnant sous Windows avec une base de données SQL Server, et un autre sous Linux avec Oracle, les deux partageant les données grâce à une structure en XML.

Les services Web, concept très courant à notre époque, sont des composants du Réseau qui offrent la possibilité d’effectuer une variété d’opérations, à travers des méthodes spécifiques qui tirent parti du métalangage XML pour leurs communications, grâce auquel toute plate-forme peut profiter de ses avantages.

A lire :   Obtenir des applications sans Google

Enfin, XML est l’un de ces outils qui, malgré leur faible complexité, cachent un grand potentiel, grâce à leur facilité d’utilisation et leur indéniable utilité.

A propos de l'auteur

Julien

Ingénieur réseau de profession, je suis un papa touche à tout de l'informatique.

Laisser un commentaire