Glossaire

La fracture numérique

Ecrit par Louise

Avant de se pencher sur le sens de l’expression fracture numérique, il est nécessaire de connaître l’origine étymologique des deux mots qui la façonnent. Dans ce cas, nous pouvons souligner ce qui suit :

-Brecha est un nom qui vient du français, plus précisément de « bréche ». Ceci peut être traduit par « cassé » et est considéré comme venant du « breham » germanique.

-Le numérique, en revanche, a son origine étymologique en latin. Il est considéré comme provenant de « digitalis », qui signifie « relatif au doigt » et est le résultat de la somme de deux composantes : le nom « digitus », qui est synonyme de « doigt », et le suffixe « -al », qui est utilisé pour exprimer « relatif au ».

Pour savoir ce qu’est une fracture numérique, il convient d’analyser les termes qui composent l’expression. Une ouverture ou une séparation s’appelle un espace. Le numérique, par contre, fait référence au système ou à l’élément qui contient l’information exprimée par l’utilisation de signaux discrets.

L’idée de fracture numérique, dans ce cadre, est utilisée pour désigner la distance entre les groupes sociaux en ce qui concerne l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et leur utilisation.

La fracture numérique peut être causée par des problèmes économiques, sociaux ou géographiques, pour n’en citer que quelques-uns. Lorsque cet écart existe, il y a un ensemble de personnes qui peuvent accéder aux outils technologiques et les utiliser assidûment, alors qu’un autre groupe n’a pas cette possibilité. Cette fracture numérique génère une inégalité des chances : sans accès à la technologie, il n’est pas possible d’utiliser l’information pour générer de nouvelles connaissances.

A lire :   PDF

Il est courant de mesurer la fracture numérique par rapport à la connexion Internet. Supposons que, dans le pays X, 76 % de la population se connecte au moins une fois par jour à Internet, alors que dans le pays Y, seulement 18 % de la population est connectée. Comme vous pouvez le constater, il y a une énorme différence entre les deux pays : c’est le fossé numérique entre les deux.

L’État, par le biais de politiques publiques, doit œuvrer à l’élimination de la fracture numérique et à la démocratisation de l’accès aux TIC et de leur utilisation. Réduire la fracture numérique, c’est aussi réduire les inégalités en général, en permettant par exemple à davantage de personnes d’apprendre et de trouver de meilleurs emplois.

Il est important de travailler à l’élimination de la fracture numérique car les nouvelles technologies sont considérées comme apportant de nombreux avantages, parmi lesquels nous pouvons souligner les suivants :

-Ils donnent la possibilité de communiquer rapidement et facilement avec n’importe quel coin du monde.

-Ils offrent l’accès à de multiples sources de connaissances.

-Ils deviennent un outil idéal pour réaliser la formation souhaitée.

-Ils sont une excellente ressource pour travailler à domicile.

-Ils donnent aussi la possibilité d’acheter et de vendre n’importe où sur la planète.

-Ce qui est tout aussi important, c’est qu’ils constituent une excellente alternative lorsqu’il s’agit de pouvoir bénéficier d’une assistance et d’une supervision à domicile lorsque vous êtes malade ou avez un handicap.

-Ils sont une source inépuisable de divertissement.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire