Glossaire

Définition d’un logiciel propriétaire

Ecrit par Louise

Un logiciel est un programme informatique qui, grâce à ses diverses applications, permet l’exécution de différentes tâches sur un ordinateur. Le propriétaire, par contre, est quelque chose qui a un droit de propriété.

L’idée du logiciel propriétaire est née de l’opposition à la notion de logiciel libre. Le logiciel libre peut être défini comme un logiciel qui donne à l’utilisateur la liberté d’utiliser, de copier, de modifier et de distribuer le programme en question : par conséquent, le logiciel propriétaire est un logiciel qui ne confère pas ces droits.

Cela signifie que les logiciels propriétaires limitent ou interdisent la reproduction, la distribution et/ou la modification. L’autorisation d’exécuter ces tâches est détenue par la personne physique ou morale propriétaire du logiciel et titulaire des droits d’auteur correspondants.

Plus précisément, nous pouvons donc établir que les principaux signes d’identité qui caractérisent le logiciel propriétaire sont les suivants :

-Il ne peut être distribué sans l’autorisation de son propriétaire.

-Le code source de ce logiciel ne peut en aucun cas être modifié.

-Il est fréquent que ceux qui vont l’utiliser doivent suivre différents cours pour pouvoir apprendre à l’utiliser.

Il est également intéressant de noter qu’il existe de nombreux partisans de ce type de logiciel, considérant qu’il a une longue liste d’avantages parmi lesquels on peut citer les suivants :

-Il a une meilleure finition que les autres types d’applications sur le marché.

-Il est considéré comme ayant une grande protection contre la copie grâce à ses droits d’auteur.

-Il peut être facilement acquis, dans n’importe quel magasin spécialisé en informatique.

A lire :   Logiciels publicitaires

-Il a un meilleur design en termes de graphisme.

-Il est également déterminé que des programmes spécifiques peuvent être trouvés pour les entreprises ou pour certaines tâches.

Cependant, nous ne devons pas oublier qu’elle a aussi ses détracteurs. Dans ce cas, ils sont contre le logiciel propriétaire pour les raisons suivantes :

-Il est impossible de le copier et de le modifier.

Il n’a pas ce qui sont des versions pour tous les types de plates-formes.

-Que le support est exclusif au propriétaire en question.

-Que son coût est plus élevé que celui d’autres types de logiciels libres.

-Il présente une série remarquable de restrictions sur son utilisation.

Les experts expliquent que le concept anglais de logiciel propriétaire est associé au contrôle privé du logiciel. La traduction littérale de l’expression dans notre langue fait perdre ce sens : il serait plus approprié de parler de « logiciel appartenant à… ».

Parce qu’elle est soumise au droit d’auteur, la violation de licences liées à des logiciels propriétaires peut être un délit. Si une personne acquiert un logiciel propriétaire dont la distribution sans consentement est interdite et décide de faire plusieurs copies du logiciel propriétaire pour le donner à des amis, elle viole le droit d’auteur du propriétaire du logiciel. Selon les termes du logiciel propriétaire, vos amis devraient acheter leurs propres licences. La conduite qui conduit à la copie et à la distribution de ce logiciel est donc passible de sanctions légales.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire