Glossaire

Port parallèle

Ecrit par Julien

Bien que l’idée d’un port soit généralement associée aux installations qui fonctionnent dans une zone côtière et qui sont utilisées par les bateaux, le concept est plus large et a d’autres utilisations. Le port peut être compris comme une infrastructure qui fournit différents types de services.

En informatique, un port est une interface qui permet l’échange d’informations numériques. Ces ports peuvent être physiques (avec une entrée dans le matériel informatique pour permettre la connexion d’un périphérique) ou virtuels (ports logiques gérés par logiciel).

Un port parallèle est le type de connexion qui permet le transfert de données par paquets qui circulent simultanément sur un câble. Dans le cadre de cet échange d’informations, il y aura des bits qui emprunteront différents chemins, dans les deux sens.

Ce que le port parallèle permet, en bref, c’est l’échange simultané de paquets de bits entre différents threads. Chaque port parallèle peut être utilisé pour envoyer jusqu’à 8 bits simultanément, par 8 threads différents.

Dans un PC, le port parallèle est intégré à la carte mère. La vitesse des ports parallèles a augmenté avec l’avance technologique.

A une vitesse de 2,4 mégaoctets par seconde, les premiers ports parallèles ont été créés, c’est-à-dire celui qui permettait l’échange d’informations de manière bidirectionnelle. Or, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Les études et les progrès réalisés à cet égard nous ont permis de trouver des ports parallèles beaucoup plus rapidement, mettant en évidence ces deux types de manière fondamentale :

-EPP (Enhanced Parallel Port), qui a la capacité d’atteindre des vitesses entre 8 et 16 mégaoctets par seconde.

A lire :   Comment configurer un serveur Internet à la maison

-(Port à capacité accrue). Ceci a été développé par le travail commun de deux sociétés importantes, telles que Microsoft et Hewlett Packard. Il peut atteindre les mêmes vitesses de fonctionnement que le précédent, mais il a une nuance qui le rend différent : un système grâce auquel il peut reconnaître immédiatement un ou plusieurs périphériques qui se connectent.

Physiquement, on peut dire que le port parallèle d’un PC est connecté à l’extérieur de celui-ci par l’utilisation d’un connecteur femelle appelé DB25, qui se compose des éléments suivants :

-Lignes de terrain.

-8 broches de données.

-5 lignes d’état.

-4 lignes de commande.

La possibilité d’échanger des informations bidirectionnellement à travers différents threads est ce qui distingue les ports parallèles des ports série ou des ports série, qui permettent aux informations de circuler à travers un seul thread.

En plus de tout cela, le port parallèle peut mettre en évidence d’autres signes d’identité :

-Il a une adresse d’entrée / sortie.

La norme dispose de trois registres 8 bits de données, de contrôle et d’état.

-Il y a le port parallèle IDE, qui est utilisé pour connecter les disques durs, les graveurs de CD….

-Il y a aussi le port parallèle SCSI, qui est utilisé sur les ordinateurs Apple.

A propos de l'auteur

Julien

Ingénieur réseau de profession, je suis un papa touche à tout de l'informatique.

Laisser un commentaire