Glossaire

La plaque de base

Ecrit par Louise

Avant de découvrir le sens du terme plaque de base, il est nécessaire de connaître l’origine étymologique des deux mots qui le forment. Dans ce cas, nous devons insister sur les points suivants :

-Plaque dérive de la « plaque » française et ceci à son tour de la « placken » néerlandaise, qui signifie « propagation ».

-Base, d’autre part, émane du latin « base » et ceci du grec « bainein », qui est équivalent à « marcher ».

Un équipement informatique est créé à partir de plusieurs composants. Dans un ordinateur, l’un des éléments les plus importants est la carte mère, que l’on peut aussi appeler une carte mère.

Cette carte possède de multiples circuits imprimés qui permettent l’interconnexion des différents éléments qui font partie de l’ordinateur. Pour cela, il dispose de connecteurs et de prises qui permettent d’établir les liaisons nécessaires entre chacun de ces éléments.

La carte mère possède également un firmware intégré connu sous le nom de BIOS. Ce type de logiciel commence à développer ses fonctions en même temps que l’ordinateur est allumé, charge le système d’exploitation et fournit les instructions essentielles au matériel.

Les éléments fondamentaux des plaques de base, en plus de ceux déjà exposés, sont les bus. Ceux-ci sont chargés de transporter l’information entre les différentes zones de l’ordinateur et il existe plusieurs modalités : de données, de contrôle, de système, de direction ou d’expansion.

La carte mère contient également la mémoire CMOS qui, grâce à une batterie, continue à fonctionner lorsque l’ordinateur est éteint. De cette façon, la mémoire CMOS est utilisée pour sauvegarder la configuration de l’équipement, le jour et l’heure, entre autres données importantes qui ne peuvent être perdues même si l’ordinateur ne reçoit pas d’alimentation électrique.

A lire :   Problèmes de son : Comment corriger les erreurs audio autour de l'interface HDMI ?

Bien que la carte mère n’ait généralement de la place que pour un seul microprocesseur, il existe des cartes qui sont capables de connecter plusieurs processeurs. La gestion de deux ou plusieurs microprocesseurs sur la même carte mère peut s’effectuer symétriquement (les tâches sont réparties également entre les processeurs) ou asymétriquement (chacun des microprocesseurs remplit une fonction différente).

En plus de ce qui précède, nous ne pouvons ignorer le fait qu’il existe actuellement deux types de cartes mères pour ordinateurs, qu’il s’agisse d’ordinateurs de bureau ou portables. D’une part, il y a ceux qui sont faits pour les microprocesseurs AMD et d’autre part, ceux qui sont développés pour les microprocesseurs Intel.

Tout au long de l’histoire, ce genre de composants a beaucoup évolué. Par conséquent, une variété de formats de carte mère, tels que ceux-ci, ont été pris en charge : XT, AT, AT, ITX, ATX, BTX ou DTX.

Les principaux fabricants de cartes-mères sont Intel, Dell, Foxconn, ASUS, VIA, MSI et Biostar, entre autres.

Pour diverses raisons, les cartes mères rencontrent des problèmes qui provoquent l’arrêt des tâches de votre ordinateur. Parmi les plus fréquentes : le BIOS est brûlé, les fentes sont endommagées, il y a des pannes d’alimentation, il y a une surchauffe de la puce du pont nord, il y a des courts-circuits…

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire