Glossaire

La cassette

Ecrit par Louise

Cassette est un mot français qui est venu dans notre langue comme une cassette. Selon le dictionnaire de l’académie française, cassette est un terme qui peut être utilisé au masculin et au féminin.

Une cassette ou une cassette est une sorte de boîte en plastique qui contient à l’intérieur une bande magnétique qui permet d’enregistrer et de reproduire des sons. Les cassettes sont donc des supports qui permettent le stockage et la distribution de la musique et de toute autre manifestation sonore.

Bien que la notion fasse généralement référence aux bandes magnétiques qui enregistrent des sons, l’idée de cassette est parfois utilisée pour désigner les bandes qui enregistrent des images en mouvement (vidéos). Dans ce cas, une distinction peut être faite entre la cassette audio et la cassette vidéo ou la vidéocassette.

Dans l’évolution technologique de la reproduction musicale, la cassette a succédé au disque vinyle. Entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1990, la cassette était le système le plus populaire pour écouter de la musique. Les cassettes pouvaient être entendues non seulement sur les lecteurs à domicile, mais aussi sur les lecteurs portables connus sous le nom de walkman. Avec le temps, la cassette a perdu sa prépondérance et a été remplacée par le disque compact ou CD.

Plus précisément, une cassette est une cassette en plastique avec deux bobines qui permettent le passage d’une bande magnétique, qui présente des pistes stéréophoniques. Les bandes ont deux côtés (A et B), ce qui permet à la cassette de reproduire des sons d’un côté et, une fois retournée, de reproduire d’autres sons différents. Si l’auditeur décide de réécouter un enregistrement, il doit rembobiner la bande.

A lire :   L'électronique

Bien que les jeunes générations d’aujourd’hui n’aient jamais vu de cassette musicale, c’est un support d’enregistrement et de lecture qui, jusqu’au début des années 1990, était très courant dans de nombreuses régions du monde, malgré le fait que le CD était sur le marché depuis un certain temps.

La cassette, à la fois musicale et vidéo, offrait un moyen compact de transporter la musique partout, à une époque où presque personne n’imaginait encore la possibilité de se connecter à un réseau mondial par voie aérienne pour accéder à une chanson sur la voie publique, pendant un trajet en train, ou en attendant le bus du matin.

Comme pour la musique numérique aujourd’hui, le piratage était courant dans le passé, et la cassette était l’un des principaux coupables car elle permettait de copier des albums entiers avec un minimum d’efforts : il suffisait d’acheter une cassette vierge, un produit absolument légal, et de la placer sur une double cassette avec l’original pour commencer le processus.

Comme l’information était stockée sous forme analogique, il n’était pas possible de copier le contenu d’une cassette à l’autre en quelques secondes, bien qu’avec les progrès technologiques de l’époque, des équipements capables de doubler la vitesse de copie soient apparus, ce qui était très apprécié des amateurs de ce format.

Une curiosité des cassettes musicales et vidéo était qu’il était très facile de violer leur sécurité pour, par exemple, transformer une cassette protégée en cassette vierge et l’utiliser comme support de stockage ; de même, une fois les données souhaitées copiées, l’utilisateur pouvait facilement choisir de les protéger.

A lire :   Périphériques de sortie

La sécurité offerte par la cassette peut être considérée comme précaire par rapport aux systèmes de cryptage modernes, car elle couvre ou découvre simplement deux trous dans la cassette, ce qui peut être fait même avec de petits morceaux de papier.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire