Glossaire

Fax

Ecrit par Julien

La notion de fax, qui vient de la langue anglaise, est une abréviation de fac-similé (ou fac-similé, dans notre langue). Le terme a plusieurs significations dans le même contexte.

La première signification du fax mentionnée par l’académie française dans son dictionnaire fait référence à un système qui permet la transmission de graphiques et de textes par la ligne téléphonique. Par extension, le fax est la machine qui permet cette communication et le document qui est envoyé ou reçu par cette méthode.

Essentiellement, ce système nécessite un télécopieur pour numériser et traiter le document à envoyer ; une ligne téléphonique par laquelle les données circulent ; et un autre télécopieur, cette fois pour reconvertir l’information et imprimer le document.

Supposons qu’une personne à Madrid (Espagne) souhaite envoyer un contrat type à une autre personne à Montevideo (Uruguay). Celui qui se trouve dans la capitale française prend le contrat type et l’insère dans le télécopieur pour le scanner : le texte devient ainsi un bitmap (une image fixe). Cette image bitmap se déplace le long de la ligne téléphonique à laquelle le fax est connecté et atteint le télécopieur du destinataire sur le territoire uruguayen. Là, l’équipe réceptrice effectue le processus inverse, reconvertit l’image bitmap et l’imprime sur un nouveau papier.

Ce type de communication a été très populaire pendant plusieurs décennies. Cependant, avec les progrès de la technologie numérique et le développement de l’Internet, il a perdu de sa prépondérance et n’est guère utilisé aujourd’hui. Il est plus rapide, plus facile et moins coûteux d’envoyer et de recevoir des documents par courriel ou par d’autres systèmes Web.

A lire :   Web 2.0

Historique du fax

Malgré ce qu’il peut sembler, le fax est arrivé bien avant le téléphone. En fait, elle faisait partie de l’ère dite de l’information, en tant qu’un des nouveaux moyens par lesquels les humains avaient l’intention de communiquer efficacement et économiquement. Avec le téléphone et le télégraphe, entre autres inventions, ils ont jeté les bases du degré d’interconnexion mondiale dont nous jouissons aujourd’hui grâce à Internet.

La personne qui a créé la technologie nécessaire pour envoyer une image par câble était Alexander Bain, d’origine écossaise, ce qui lui a valu d’être reconnu comme l’inventeur du télécopieur. Ses travaux remontent à la première moitié du XIXe siècle ; dès 1843, il développe un prototype qui exploite l’électricité et la combine avec le télégraphe.

L’une des premières expériences de Bain a consisté à monter deux pendules à aiguilles pour synchroniser leur mouvement au moyen d’une horloge, grâce à laquelle il était possible de balayer une surface d’une ligne et de l’envoyer à un récepteur. Bien qu’il n’ait pas créé l’appareil lui-même, il a breveté en mai 1843 un document détaillant une série d’améliorations pour produire et réguler les courants électriques en fragments de temps, signaux télégraphiques et impression électrique.

En 1851, un physicien anglais nommé Frederick Bakewell inventa un « télégraphe image » qui ressemblait beaucoup aux télécopieurs que nous connaissons aujourd’hui et qui offrait des améliorations par rapport aux créations de Bain, comme l’utilisation de cylindres rotatifs au lieu de pendule pour obtenir une qualité d’image supérieure.

Ce n’est qu’en 1862 que Giovanni Caselli, physicien italien, fabriqua une machine appelée pantélégraphe, également basée sur l’invention de Bain et l’améliora. Cet appareil a été le premier à être utilisé commercialement pour transmettre des images.

A lire :   Pixels

A propos de l'auteur

Julien

Ingénieur réseau de profession, je suis un papa touche à tout de l'informatique.

Laisser un commentaire