Glossaire

L’expédition

Ecrit par Louise

Le transfert est le processus et la conséquence du transfert (envoyer quelque chose qui a été reçu plus tôt). Envoyer, d’autre part, est un verbe qui se réfère à obtenir quelque chose déplacé à un autre endroit.

Par exemple : « Avez-vous reçu mon envoi ? C’est une enveloppe avec plusieurs factures et autres documents à l’intérieur », « L’expédition postale me permet de recevoir dans ma maison de campagne les lettres qu’ils envoient à mon domicile en ville », « Maintenant je transmets l’e-mail pour que vous puissiez lire quelle est l’idée du manager ».

La notion de réexpédition apparaît souvent dans le domaine de l’informatique. Lorsqu’une personne reçoit un courriel, elle peut le transmettre à d’autres utilisateurs. Cela signifie que le même e-mail qui arrive est envoyé, par le biais de l’action de transfert, à différentes personnes.

Supposons qu’une femme reçoive des informations sur une offre d’hôtel par e-mail. Comme cette personne planifie des vacances avec sa famille, elle décide de transmettre le message à son mari et à son fils. Grâce à ce transfert, ces deux proches recevront également l’email en question et auront accès aux informations.

Généralement, le système de courrier électronique inclura une sorte de référence dans l’objet indiquant que le message a été transmis par un autre utilisateur. De cette façon, lorsqu’une personne renvoie un courriel, la ligne objet peut contenir l’acronyme RV (forward) ou FW (forward).

L’abus de l’option de redirection de courriels peut donner lieu à ce que l’on appelle des pourriels, c’est-à-dire des messages non désirés ou offensants, par exemple. En d’autres termes, ils transmettent des messages qui contiennent des blagues ou des informations intéressantes sur un sujet particulier, en attendant que leurs contacts fassent de même afin de continuer à les diffuser.

A lire :   Jeu vidéo

Dans le domaine du droit international privé, la notion de renvoi s’entend comme un mécanisme visant à résoudre les conflits de compétence négatifs, c’est-à-dire ceux qui surviennent lorsqu’il existe au moins deux lois de systèmes juridiques nationaux différents, dont aucune n’attribue la compétence nécessaire pour les résoudre à un étranger mais qui lui est attribuée.

Le renvoi s’applique aux affaires de droit privé lorsqu’il existe une relation avec des éléments étrangers pertinents et est effectué lorsque la règle de conflit est renvoyée deux fois d’un pays à un autre, c’est-à-dire qu’elle va du premier au deuxième et atteint un troisième. Il convient de noter que le pays dans lequel l’affaire est jugée est appelé le for.

Le professeur Mario Ramírez Necochea, spécialiste en la matière, reconnaît les deux types de renvoi suivants, en fonction de l’importance de la législation concernée :

* repostage au premier degré : également appelé repostage de retour et désigne le cas où la règle de conflit du pays dans lequel elle est jugée renvoie à un droit d’un autre pays qui, à son tour, renvoie au premier, générant ainsi un retour ;

* renvoi au deuxième degré : situation dans laquelle la règle de conflit est renvoyée d’un pays à un autre et de ce dernier à un tiers.

Bien que ne figurant pas dans la liste ci-dessus, un autre type de réexpédition est également envisagé, dans lequel une réponse est envoyée par correspondance afin qu’un retour immédiat ait lieu.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire