Glossaire

RVB

Ecrit par Louise

RGB est un acronyme pour les termes anglais rouge, vert et bleu. Le concept est généralement utilisé pour se référer à un modèle chromatique qui consiste à représenter différentes couleurs à partir du mélange de ces trois couleurs primaires.

Le modèle RVB est basé sur ce que l’on appelle la synthèse additive des couleurs. En utilisant la luminosité du rouge, du vert et du bleu dans des proportions différentes, les autres couleurs sont produites. Les moniteurs d’ordinateur font appel à la synthèse additive de la couleur pour la représentation des couleurs.

Le principal problème du modèle RVB est qu’il ne fournit pas en soi une définition exacte des trois couleurs qui en constituent l’essence. En d’autres termes, différents modèles RGB peuvent utiliser différentes nuances de rouge, vert et bleu. Par conséquent, les couleurs résultant de la synthèse additive varieront également selon le modèle RGB utilisé.

La notion de RVB apparaît également dans le traitement des couleurs qui est fait à certains signaux vidéo. Dans ce cas, les signaux sont divisés en fonction de la couleur et transmis indépendamment. Le résultat est une reproduction de meilleure qualité.

Lorsqu’il est fait référence au RVB, il y a toujours une tendance à mentionner d’autres acronymes : CMYK, correspondant à Cyan, Magenta, Jaune et Noir, ou ce qui est le même cyan, magenta, jaune et noir. Spécifiquement, il est utilisé dans le domaine de la photographie pour se référer à un canal de couleur qui est basé sur ce qui est la soustraction soustractive entre les couleurs pour obtenir d’autres.

A lire :   La pièce jointe

En informatique, enfin, plusieurs langages de programmation utilisent le modèle RGB pour représenter les couleurs. Ces langues attribuent une valeur aux différentes couleurs : plus la valeur est élevée, plus le mélange est intense. Une couleur est donc composée de trois valeurs (une correspondant au rouge, une autre au vert et la troisième au bleu) qui sont indiquées entre parenthèses et séparées les unes des autres par des virgules.

De même, il ne faut pas oublier que « RGB » est aussi le nom d’un magazine de voyage. Il faut souligner que c’est le résultat du travail et de l’impulsion du Master en Journalisme du Voyage de la célèbre Université de Barcelone et si on l’appelle ainsi, c’est parce que chacun de ses numéros est dédié à une couleur spécifique.

On considère que chaque couleur peut être associée à des valeurs qui identifient les paysages d’un coin du monde, les signes identitaires de la personnalité de ses habitants ou encore les tonalités prédominantes dans les villes. C’est pourquoi, à partir de cette prémisse, nous parlons dans chaque numéro de villes, d’enclaves environnementales ou de centres de pays qui sont représentés avec ces couleurs.

Ainsi, par exemple, dans le premier numéro, consacré au vert, des articles ont été consacrés à la spectaculaire Nouvelle-Zélande, merveille de la nature, tandis que dans le deuxième numéro, consacré au rouge, l’accent a été mis sur les pays qui représentent la fureur, la passion et la vie sur ce ton comme ce serait le cas en Espagne.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire