Glossaire

PHP

Ecrit par Louise

L’acronyme récursif, cependant, est actuellement lié à PHP Hypertext Pre-Processor. Le langage est actuellement développé par le groupe PHP, mais il manque un standard formel. La Free Software Foundation considère donc la licence PHP comme faisant partie du logiciel libre.

Le langage PHP est généralement traité directement sur le serveur mais peut aussi être utilisé par des logiciels capables d’exécuter des commandes et pour le développement d’autres types de programmes.

Lerdorf a conçu la première version de PHP en langage Perl basée sur l’écriture d’un ensemble de CGI du langage C. Son intention était de présenter son curriculum vitae et de stocker des données telles que le nombre de visiteurs accédant à son site Web.

Les programmeurs israéliens Zeev Suraski et Andi Gutmans, pour leur part, ont réécrit l’analyseur en 1997 et publié PHP3, remplaçant le nom du langage par le plus récent. Éventuellement, ces programmeurs réécriraient tout le code PHP.

De nos jours, PHP est généralement intégré dans le code HTML des pages web et exécuté depuis un serveur. On estime que PHP est présent sur plus de vingt millions de sites web et près d’un million de serveurs.

Un des avantages de PHP est sa ressemblance avec les langages de programmation structurés (tels que Perl et C), qui aide les programmeurs à développer des applications complexes en peu de temps. En fait, pour un programmeur avec peu d’expérience dans ce langage, il est très facile de l’apprendre et de transférer sur ses pages des fonctions et structures qui sont habituellement utilisées dans la création d’autres types de logiciels.

A lire :   Bits

Bien qu’il existe des alternatives pour tous les goûts, beaucoup considèrent PHP comme un outil indispensable au développement d’un site Web. En principe, il permet d’établir une connexion avec la base de données, grâce à laquelle il est possible, par exemple, de présenter à l’écran les données personnelles du client en cas de besoin. Mais la caractéristique la plus importante de PHP est qu’il vous permet de modifier dynamiquement le contenu d’une page, ce qui est essentiel aujourd’hui.

Par exemple, dans un journal en ligne, les nouvelles sont téléchargées très fréquemment, et la « première page » change plusieurs fois au cours d’une journée. Il serait très laborieux de devoir modifier le code HTML à chaque fois que l’on veut mettre à jour la page, car il faudrait non seulement ajouter l’article le plus récent, mais aussi le placer en premier lieu et déplacer le reste vers le bas, pour finalement en éliminer certains pour ne pas surcharger la page. Si l’on ajoute à cela les règles de chaque dessin, qui indiquent généralement une taille d’image différente pour la couverture et une autre pour le texte intégral, les liens qui n’apparaissent que dans la prévisualisation (tels que les « messages apparentés »), etc, cette tâche pourrait être impraticable.

Grâce aux possibilités offertes par PHP, il suffit de mettre à jour la base de données avec les dernières nouvelles pour qu’un site bien conçu puisse disposer dynamiquement de toutes les informations à chaque fois que quelqu’un charge la couverture. Bien sûr, ses avantages ne s’arrêtent pas là, et s’il est utilisé en conjonction avec d’autres langages, comme Javascript, et des modèles de développement comme Ajax, les résultats peuvent être fulgurants.

A lire :   Logiciels malveillants

En bref, Javascript s’exécute sur l’ordinateur de l’utilisateur, ce qui offre des possibilités complémentaires à PHP, de sorte qu’ensemble, ils peuvent effectuer des tâches comme ajuster automatiquement les proportions d’une page en fonction de la résolution locale, changer le contenu sans rafraîchir et recharger, ainsi que télécharger des fichiers sur le serveur en temps réel des informations sur l’avancement du chargement.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire