Glossaire

Logiciels espions

Ecrit par Louise

Spyware est un terme anglais qui n’est pas inclus dans le dictionnaire produit par l’académie française. Le concept fait référence à un type de logiciel malveillant qui accède aux données d’un ordinateur et les envoie à d’autres appareils sans que l’utilisateur en soit conscient.

Il faut se rappeler qu’un logiciel est un programme informatique qui permet l’exécution de différentes tâches. Dans le cas des logiciels espions, ce sont des programmes qui s’installent automatiquement ou qui prétendent être différents de ce qu’ils sont réellement.

Lorsqu’un logiciel espion s’installe sur un ordinateur, il commence à agir sans que l’utilisateur ne s’en rende compte. Ainsi, chaque fois que vous allumez votre ordinateur, le logiciel espion commence à fonctionner et à recueillir des informations. Il peut également contrôler l’utilisation de l’ordinateur et exécuter des tâches que la personne n’a pas l’intention d’exécuter.

En raison de son fonctionnement, les logiciels espions sont souvent comparés à un parasite : ils sont hébergés sur votre ordinateur et consomment vos ressources. Les logiciels espions utilisent en fait la RAM de votre ordinateur.

Les logiciels espions, par exemple, peuvent afficher des fenêtres publicitaires dans un navigateur Internet ou même modifier le contenu de sites Web que l’utilisateur visite, avec l’intention d’afficher certaines annonces. Les logiciels espions peuvent également modifier la page d’accueil du navigateur, le moteur de recherche et d’autres préférences.

Pour empêcher les logiciels espions d’atteindre un ordinateur ou de le supprimer, il existe des programmes de sécurité connus sous le nom d’anti-logiciels espions qui se spécialisent dans la détection et la suppression de ce type de logiciel qui affecte les performances de votre ordinateur. L’une des fonctions les plus utiles est la surveillance en temps réel de la navigation, pour avertir l’utilisateur d’une attaque potentielle avant qu’elle ne se produise et éviter la tâche ardue de la recherche et de la désinstallation ultérieures, bien que cela ait un impact sur les performances informatiques que tout le monde ne peut ou ne veut pas affronter.

A lire :   La réinitialisation

Les programmes développés pour détecter les logiciels espions se déclinent généralement en deux versions : une version gratuite, très populaire pour un usage personnel, surtout pour ceux qui n’ont pas de documents d’une grande importance sur leur ordinateur ou qui ne naviguent généralement pas dans des sites dangereux ; un paiement, idéal pour les grandes entreprises, puisque l’investissement économique est nécessaire vu le volume des informations à gérer et protéger.

Pour en revenir à la fonction de protection en temps réel, elle n’est généralement incluse que dans la version payante des programmes, comme une incitation à oser faire l’achat plutôt que de se contenter de la version gratuite. Avant de prendre la décision, il est important d’évaluer les avantages de ces types de produits et de tenter de comprendre s’ils sont vraiment nécessaires pour nous, étant donné nos habitudes de navigation sur Internet.

Le piratage est l’une des pratiques les plus méprisables mais les plus courantes, et est une source inépuisable de spywares ; le vol semble gratuit, mais il a un prix très élevé lorsqu’il remplit nos appareils de ce type de logiciels, car il peut entraîner des bouleversements majeurs qui ne justifient pas les « économies » que nous avons décidé de ne pas payer pour un produit. Bien qu’il ne soit pas normal qu’un logiciel espion endommage de façon permanente un ordinateur, il peut rendre son utilisation difficile jusqu’à ce qu’il ait recours à un puissant antispyware.

Tout comme les virus et les bactéries prolifèrent dans les zones où se concentrent de grandes quantités de déchets, les sites de piratage sont ceux où l’on trouve le plus de spywares ; mais aussi, en dehors d’eux, et c’est pourquoi il est important de bien choisir les sites que l’on visite. De même, si nous ne téléchargeons que des produits gratuits ou open-source, et ce par des moyens officiels ou fiables, le risque diminue considérablement, tout comme la nécessité de surveiller constamment notre appareil.

A lire :   Logiciels malveillants

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire