Glossaire

Logiciel libre

Ecrit par Julien

Logiciel est un terme de langue anglaise qui fait partie du dictionnaire de l’académie française. C’est le programme informatique qui permet l’exécution de diverses tâches sur un ordinateur.

Libre, en revanche, est un adjectif aux usages multiples. Dans cette opportunité, nous avons intérêt à garder sa signification comme celle qui n’est pas soumise à quelque chose ou qui est exempte de toute imposition.

La notion de logiciel libre fait référence à un logiciel qui offre une grande liberté à l’utilisateur. Toute personne qui installe un logiciel libre peut l’utiliser, le modifier, le copier et le redistribuer sans restriction.

Plus précisément, il est déterminé que pour qu’un logiciel soit considéré comme libre, il est fondamental qu’il offre à l’utilisateur quatre grandes libertés telles que celles-ci :

-La liberté d’exécuter le programme en question comme vous le souhaitez et dans le but que vous jugez approprié.

-La liberté de redistribuer les copies que vous jugez utiles afin de pouvoir « offrir » de l’aide aux gens qui vous entourent.

-Liberté d’étudier le programme en profondeur, d’en connaître le fonctionnement et même de le modifier si nécessaire.

-La liberté non seulement de modifier le logiciel mais aussi de le redistribuer une fois modifié, afin que plus de gens puissent en profiter.

Ce sont des libertés que l’utilisateur en question peut choisir d’utiliser ou non. Cependant, ils peuvent même déterminer qu’ils les utiliseront tous en même temps.

Il est important de noter qu’il existe plusieurs licences de logiciels. Pour comprendre ce qu’est le logiciel libre, le plus simple est de l’opposer aux programmes dont les licences doivent être achetées et qui comportent différentes limitations : interdiction de le copier, de le distribuer, de le modifier, etc. La plupart des programmes, en fait, n’appartiennent pas au logiciel libre, mais sont des logiciels commerciaux.

A lire :   Plug and play

Parmi l’ensemble des licences qui existent à cet égard, nous soulignons surtout la GPL, la LGPL, l’AGPL ou l’APSL, sans oublier l’Apache.

Le logiciel libre est utilisé dans divers domaines et domaines, notamment dans l’éducation, ce qui constitue, entre autres, un pas de plus vers le développement de TIC´s.

Le logiciel libre ne doit pas être confondu avec un logiciel libre ou un freeware. Puisque le logiciel libre peut être modifié et redistribué, un utilisateur peut prendre la décision de le commercialiser. Les logiciels libres, par contre, peuvent être libres mais empêcher les modifications, pour ne citer qu’une possibilité.

L’accès au code source du programme est essentiel dans le logiciel libre : sinon, faire des modifications est presque impossible. Un utilisateur qui n’a pas accès à ce code aura de grandes difficultés à modifier et à adapter le logiciel.

En plus de tout ce qui précède, nous pouvons qualifier qu’il y a des gens qui ont recours à l’utilisation du terme logiciel libre comme synonyme d’open source, mais pour d’autres, c’est une erreur. Ces derniers établissent qu’ils ne sont pas les mêmes parce que cela les différencie que les premiers se réfèrent aux libertés et les seconds, cependant, parient davantage sur le prix à payer.

A propos de l'auteur

Julien

Ingénieur réseau de profession, je suis un papa touche à tout de l'informatique.

Laisser un commentaire