Glossaire

DNS

Ecrit par Louise

Le DNS est responsable de relier les informations associées au nom de domaine attribué à chaque équipe. De cette façon, les identificateurs binaires liés à l’équipement acquièrent des noms intelligibles pour les êtres humains, ce qui facilite leur localisation sur le réseau.

Le serveur DNS, dans ce cadre, héberge une base de données qui stocke les informations des noms de domaine. Habituellement, les protocoles DNS attribuent un nom de domaine à une adresse IP.

Supposons que le site ceci est un exemple.com est situé à l’adresse IP 214.25.205.205.146. Le DNS relie les deux données, permettant aux utilisateurs d’accéder à l’adresse IP en question via le nom de domaine attribué.

Un système DNS se compose de trois éléments fondamentaux pour son fonctionnement pratique :

* clients phase 1 : le programme qui génère une requête au serveur DNS pour savoir quelle adresse IP correspond à un nom de domaine. Ce programme s’exécute sur l’ordinateur de l’utilisateur ;

* Serveurs DNS : ils sont en charge de la résolution de la demande du client. Si un serveur récursif ne trouve pas l’adresse demandée, il a la possibilité de rediriger la requête vers un autre serveur ;

* zones d’autorité : il s’agit d’une partie de l’espace de nom de domaine géré par le serveur DNS, qui peut avoir autorité sur plus d’un domaine, comme les sous-domaines.

Dans l’usage quotidien, il est courant que l’utilisateur ne communique pas directement avec le serveur DNS puisque les noms sont résolus par les applications du client, qui incluent le navigateur et le client de messagerie.

Lorsque l’utilisateur fait une requête pour trouver un DNS, celui-ci est envoyé au serveur DNS du système d’exploitation, c’est-à-dire à un serveur local, qui recherche la résolution dans la mémoire cache avant de commencer une communication avec le monde extérieur. Ce n’est qu’ensuite, si la réponse n’est pas trouvée, que la requête est envoyée à un serveur DNS ou à plusieurs, selon le cas, qui est habituellement fourni par le fournisseur de services Internet (FAI).

A lire :   Client Serveur

Outre les options offertes par notre fournisseur de services Internet, nous avons toujours la possibilité d’utiliser des services de résolution de domaine gratuits ou de souscrire à un service payant pour accéder à une vitesse et à un niveau de protection beaucoup plus élevés, ce que les grandes entreprises font habituellement. Cependant, la plupart des gens ne sont pas au courant de ces alternatives et utilisent donc le serveur DNS fourni par leur FAI.

Les serveurs DNS peuvent être classés en trois groupes selon les fonctions qu’ils remplissent :

* primaires : sont également connus sous le nom d’enseignants, et sont ceux qui stockent des données dans un espace de noms (un groupe de symboles utilisés pour organiser diverses classes d’objets, de sorte qu’ils peuvent être reconnus par des noms propres) ;

* secondaire : sont ceux qui reçoivent les données des serveurs précédents par transfert de zone. Un autre nom qu’ils reçoivent est celui d’esclaves, puisqu’ils dépendent des actions des premiers ;

* local : son fonctionnement est basé sur le même programme, bien qu’ils n’aient pas la base de données pour résoudre les noms. Lorsqu’ils reçoivent une requête, ils doivent se référer aux serveurs DNS correspondants et stocker la réponse pour éviter d’avoir à communiquer avec eux si la même requête est répétée à l’avenir. Ces serveurs sont aussi appelés caches.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire