Glossaire

L’attribut

Ecrit par Louise

Avant d’entrer pleinement dans la définition du terme attribut, il est nécessaire d’en découvrir l’origine étymologique. Dans ce cas, on peut expliquer que c’est un mot qui dérive du latin, exactement de « attributus » qui vient du verbe « attribere », que l’on peut traduire par « attribut ».

La première signification mentionnée dans le dictionnaire de l’académie française fait référence aux propriétés, caractéristiques ou qualités de quelque chose.

Par exemple : « La plage est l’attribut touristique le plus important de cette région », « Les analystes affirment que l’attribut clé de cette crise économique est le déficit fiscal », « L’empathie est un attribut de l’être humain que personne ne doit perdre ».

De même, nous ne pouvons pas oublier que ce mot qui nous concerne est très important dans la mythologie. Et c’est que la chose habituelle est que chacun des dieux vient à représenter avec un ou plusieurs objets ou éléments en allusion à son essence ou papier. La mythologie grecque en est un bon exemple :

-Zeus, le dieu suprême, a comme attributs le rayon et le sceptre.

-Apollon, le dieu du Soleil, de la lumière et des arts, est identifié au soleil et à la lyre, entre autres éléments.

-Possessedon, le dieu de la mer, a pour attribut un trident.

-Athéna, la déesse de la guerre, a plusieurs attributs, dont le casque.

-Demeter, la déesse de l’agriculture, s’identifie à l’attribut des oreilles.

-Hermès, le dieu messager des dieux, est associé à l’attribut des sandales ailées.

Dans le langage courant, la notion est souvent utilisée au pluriel en référence à des parties du corps liées à la sensualité : « Le mannequin a montré ses attributs dans une séance photo audacieuse », « Le jeune homme a montré ses attributs sur la plage », « Au milieu du concert, la robe de la chanteuse s’est cassée et a laissé ses attributs à nu ».

A lire :   La tique

Exactement, à un niveau familier et même vulgaire, le terme attribut est utilisé avec une certaine connotation sexuelle. Plus précisément, dans certaines parties du monde, on l’utilise pour désigner la taille du membre viral du mâle. Ainsi, on dit, par exemple, « Manuel avait un bon attribut ».

L’idée d’attribut apparaît également dans le domaine de la grammaire. C’est la fonction que les syntagmes – généralement non verbaux – développent dans la syntaxe lorsqu’ils sont prêchés à partir de ce qui est indiqué par un segment oral ou nominal.

Un attribut, en ce sens, est un constituant syntaxique qui permet l’expression d’une certaine qualité d’un complément, d’une préposition, d’un verbe ou d’un nom. Dans la phrase « Jean est triste », l’attribut est « triste ».

Dans le domaine des technologies de l’information, enfin, la spécification détaillant la propriété d’un fichier s’appelle un attribut. Dans le langage de balisage HTML, pour citer un cas, il y a des balises qui ont des attributs, fournissant des informations sur les tailles, les noms, etc.

A propos de l'auteur

Louise

Jeune maman dynamique, j'aime ... tout particulièrement m'occuper du réseau informatique de la maison notamment de notre NAS.

Laisser un commentaire